Journée d'étudeRecherche

We are the doctors : comment faire vivre et revivre un mythe (in)temporel ?

le 24 novembre 2017
Co-organisée par LITT&ARTS et ILCEA4, cette journée propose de revenir sur l’Histoire et sur les impacts contemporains de la série Doctor Who, qui comme le Docteur, s’est régénérée dans l’air du temps, des mœurs et des mythes.
La série de science-fiction britannique Doctor Who est entrée dans l’Histoire de la culture populaire, indéniablement anglo-saxonne mais aussi mondiale. À cause de sa longévité et de sa résurrection en 2005 après de longues décennies d’absence, mais aussi de sa portée mythique absolument étourdissante. En 2017, elle dépasse les 50 ans d’existence dans la conscience collective. D’abord pensée comme une série éducative censée combler un peu de temps d’antenne, elle va se transformer en une série d’aventures qui n’a de cesse de citer et de ré-écrire les légendes. Le Docteur, extraterrestre d’âge vénérable, voyage dans son vaisseau afin de résoudre, parfois malgré lui, les maux de l’univers. Capable de tromper la mort et de se régénérer en changeant d’apparence, figure tutélaire, héros cyclique, il est, en écho à Joseph Campbell, un « héros au mille et un visages ».

Cette journée propose de revenir sur l’Histoire et sur les impacts contemporains de cette série, qui comme le Docteur, s’est régénérée dans l’air du temps, des mœurs et des mythes. Devenue institutionnelle, elle interroge directement notre sensibilité aux histoires, aux structures narratives, aux nombreuses mythologies qui unifient les cultures.

Jonathan Fruoco (ILCEA4) et Clément Pelissier (LITT&ARTS – ISA) accueillent Florent Favard, docteur en études cinématographiques et audiovisuelles de l’Université Bordeaux Montaigne pour décrypter le phénomène (in)temporel est multidisciplinaire qu’est la série Doctor Who.

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Bâtiment Stendhal
Amphi 4
Mis à jour le 17 novembre 2017