SéminaireRecherche

Imaginaire & société : émotion, perception, créativité

le 25 janvier 2018
De 14h à 17h
La littérature, forme de discours social : l'exemple du traitement de la mort et du cadavre dans les romans policiers contemporains : conférence de Fabienne Soldini, sociologue de la littérature et de la lecture.
Alors que la mort est escamotée et que le cadavre est évacué de l’espace public, leurs représentations dans les productions littéraires sont très importantes depuis une vingtaine d’années. Ainsi, les romans policiers contemporains macabres qui décrivent minutieusement la mort comme un processus de cadavérisation, mettent en forme des discours sociaux et produisent une connaissance sociale de ces objets devenus tabou dans la société contemporaine. Quelles représentations sociales de la mort s’expriment à travers ses représentations littéraires ?

Fabienne Soldini est sociologue de la littérature et de la lecture. Elle est chargée de recherches au CNRS, au Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES CNRS-AMU - UMR 7305) à Aix-en-Provence. Elle a notamment publié « Les imaginaires de la mort dans le roman policier macabre, entre cadavérisation et putréfaction », Socio-Anthropologie, n° 31, Paris, Publications de la Sorbonne, juillet 2015 ; La mort et le corps dans l’art aujourd’hui (co-dir. avec S. Girel), Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques Sociales », 2013 ; L'énigme de la valeur (co-dir. avec M. Pagès et N. Ramognino), Aix-en-Provence, PUP, 2010.

> Public visé : étudiants et chercheurs en anthropologie, architecture, géographie, philosophie, sociologie, littérature, urbanisme ; artistes ; professionnels en ces domaines et plus largement toutes personnes intéressées.
> Modalités d’inscription : séminaire public sous réserve d’inscription (places limitées, contacter Julie Ridard).

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
Bâtiment Stendhal G
Petite salle des colloques, 4e étage
Mis à jour le  16 janvier 2018